Les mariages en Afrique : la signification de la dot

Par on 2015-08-18

Comme partout dans le monde, le mariage revêt une grande importance en Afrique.

Ce qui y fait encore plus sa particularité comparée aux autres régions de la planète, c’est la dot.

En effet, il s’agit d’une ancienne tradition africaine qui est d’usage depuis des centaines d’années.

Ce n’est pas un simple préambule au mariage comme on pourrait le penser, car elle est d’une importance non négligeable dans le processus de mariage.

Il serait inconcevable voire scandaleux, qu’un mariage se déroule en Afrique sans la dot.

Quelle est sa signification ?

Pour un néophyte, il est très facile d’assimiler la dot à un processus de négociation complexe et formel, entre les deux familles. Tout cela à pour but de parvenir à un accord mutuel, sur la valeur de biens financiers ou matériels que le fiancé aura à verser, afin de pouvoir épouser sa dulcinée. Si on peut facilement l’assimiler à un achat vente, il faut savoir qu’en fait, cette coutume qui n’a rien de commerciale.

L’importance de la dot dans les mariages en Afrique, est qu’elle est le symbole de leur union. En effet, c’est un signe de respect mutuel et de dignité, bien perceptible durant tout le processus. De cette manière, le sentiment d’amour entre les tourtereaux est élargi, incluant ainsi la famille proche et large.

Comme pour toutes les traditions, celle de la dot ne résiste pas à l’emprise et aux abus de la modernité. Pour les couples modernes, c’est un processus de plus en plus complexe. On y dénote certains protocoles contraignants, auxquels sont confrontés les candidats au mariage.

La dot : preuve d’implication des familles

Dans la culture africaine, la famille est très étendue. Elle l’est encore plus, dans l’institution qu’est le mariage. Pour les personnes qui ont des différents avec leur famille paternelle par exemple, c’est qu’il faudra recoller les morceaux en ce qui concerne les futurs mariés.

C’est un élément d’une importance capitale dans tout le processus. Dans certains milieux encore accrochés aux traditions et valeurs africaines, la tension formelle entre les deux parties engagées est souvent apaisée par :

  • Une bouteille de brandy
  • Des calebasses de la bière de mil
  • Des noix de colas, placées sur la table

Même quand cette bouteille n’est pas ouverte à ce moment, cela traduit quand même une acceptation de la requête et un relâchement des tensions. Conformément à la tradition africaine, ce geste est assimilable à l’ouverture de la bouche.

Une fois que les détails liés à la composition de la dot sont fixés, les négociations se terminent généralement. Toutefois, cela comporte certaines règles qui doivent être scrupuleusement respectées avant le véritable mariage. Quelques fois même, il est interdit au jeune couple de se rencontrer.

Toutes ces mesures visent à créer un climat de confiance, et une compréhension réciproque et profonde entre les deux familles. En somme, la dot est un véritable symbole de communauté dans les mariages en Afrique.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *