Randonnée avec son chien : comment assurer sa protection ?

Par on 2021-09-14
randonnée avec chien

La randonnée est l’occasion de passer un agréable moment dans la nature avec son animal de compagnie. Mais une longue promenade ne s’improvise pas. Une bonne préparation en amont est nécessaire. Décryptage.

Utiliser des accessoires de promenade

Partir en randonnée avec son chien est à la fois une source de plaisir et de stress. Il existe trois différentes manières de marcher avec son chien : en liberté totale, en mode « portage » (transport de quelques affaires par l’animal) et en cani-rando. Quel que soit le type de randonnée choisi, les accessoires de promenade sont indispensables. Cela permet d’assurer la sécurité de son animal. Le harnais est le premier outil à acheter. Afin de lui assurer un confort optimal, l’idéal est d’opter pour un collier luxe chien. Dans le cas où l’animal porte ses affaires, on choisit un harnais avec des poches. Attention, toutefois, l’animal ne doit pas souffrir d’un problème de dos, d’arthrose ou d’articulation. Au moindre doute, mieux vaut consulter un vétérinaire.

D’autres équipements sont essentiels lors d’une randonnée avec un chien. Effectivement, il ne faut pas oublier la laisse. Cet équipement sert à le rattacher en cas de danger. Elle facilite aussi la traversée de certaines zones protégées. Autre élément important, la trousse de secours est importante pour soigner l’animal en cas de blessures légères. Il peut s’agir d’une entaille à la patte, de piqûre, etc. Ensuite, la gamelle doit aussi faire partie de ses équipements. De préférence, elle doit être en silicone. On n’oublie pas aussi les bonbons énergétiques. Ils sont importants en cas de fringales. Enfin, on chausse son animal de bottines pour éviter les blessures aux pattes.

Réussir la randonnée avec son chien : astuces et conseils

Avant de programmer une randonnée, le propriétaire évalue avant tout les capacités physiques de son chien. En clair, selon sa taille, sa race, son poids, son caractère et son âge, on peut déterminer si l’animal pourra suivre ou non son maître. À titre d’exemple, les chiens de petite taille auront du mal à franchir les obstacles. Dans le cas où le compagnon à quatre pattes peut faire de la randonnée, la prochaine étape consiste à trouver l’endroit idéal. Certains lieux sont effectivement interdits aux animaux, même tenus en laisse. C’est notamment le cas des parcs nationaux, certaines réserves naturelles, mais aussi certains refuges et gîtes. Il est important de bien s’informer sur le sujet avant de partir.

Une fois l’endroit déterminé, il faut s’assurer qu’il n’y a aucun obstacle infranchissable pour la bête. Vient ensuite la phase de préparation de l’animal. En effet, toutes les races ne possèdent pas la même endurance. Par exemple, les chiens de taille moyenne, ayant le nez allongé, comme le berger ou le labrador, sont plus résistants que les gros chiens. Aussi, un bon entraînement est nécessaire pour l’habituer aux longues marches et éviter les graves blessures. Bien entendu, le programme doit correspondre à l’âge de l’animal. Enfin, il arrive qu’un animal se perdre en forêt. Pour l’identifier plus facilement, on ajoute une médaille au harnais. Celui-ci contient généralement les coordonnées à jour de son maître.